Ecole francophone bilingue

Ruches à l’Institut Florimont : un engagement pour préserver la biodiversité en milieu urbain

La vie à Florimont

Retrouvez toutes les dernières informations de Florimont dans nos actualités.

Retour

Ruches à l’Institut Florimont : un engagement pour préserver la biodiversité en milieu urbain

Des ruches sur le toit de l’Institut Florimont au Petit-Lancy ! Un pari fou ? Non, juste le souci de contribuer à la préservation de la biodiversité en milieu urbain. Mardi 21 mai, une quatrième ruche a été installée sur la terrasse du toit de l’établissement. Découvrez la démarche et en images l’arrivée et l’installation des abeilles.

Pourquoi des ruches à l’Institut Florimont ?

« Agir pour une société durable est enjeu de taille qui fait partie du label Eco-Schools auquel notre établissement scolaire participe. Installer des ruches à l’Institut s’inscrit donc parfaitement dans une démarche qui est celle de préserver la biodiversité en milieu urbain, explique Michel Zuccone, responsable des services généraux à Florimont. Ainsi, lors de la journée mondiale des abeilles, qui s’est déroulée le 21 mai, l’établissement a sensibilisé les élèves de l’école primaire, du cycle et du secondaire 2 ainsi que les collaborateurs à ce sujet. Le but ? Contribuer à la sauvegarde des abeilles. « C’est un projet fédérateur. Dans un premier temps, pour faire un test environ une année, nous avions choisi d’en installer trois au niveau du toit. Pour des raisons de sécurité les collaborateurs n’auront pas accès à celle-ci», explique le responsable des service généraux. « L’alimentation humaine ou animal dépend à plus de 70 % de la pollinisation, observe Virgilio Do Carmo, apiculteur dans le canton de Genève et qui collabore avec l’Institut sur ce projet. S’il n’y a plus d’abeilles, vous n’aurez plus de fruits et de légumes. L’abeille, comme les autres insectes pollinisateurs, est vitale. C’est le seul visible par l’homme, dont il peut observer le déclin. Aussi, la ruche en entreprise est un outil de sensibilisation permettant aux collaborateurs de s’intéresser à ce problème majeur. »

Le choix du toit

« Une installation de ruches en milieu urbain rencontre toujours quelques contraintes », souligne Michel Zuccone. Elles doivent être positionnées de préférence sud-est, en hauteur, dans un endroit protégé, facile d’accès et éloigné d’équipements techniques, afin que les abeilles rencontrent le moins d’obstacles possibles pour s’envoler et retrouver facilement leurs ruches», poursuit le responsable du campus.

« Nous avons choisi des abeilles douces, précise Virgilio Do Carmo. Il n’y a pas de risque à avoir des ruches dans une entreprise. Une abeille peut s’éloigner jusqu’à 3 kms (voire plus) de sa ruche pour aller chercher du pollen, du nectar ou de l’eau. Elles trouvent tout cela dans les arbres, les fleurs et les massifs. Et contrairement à ce que l’on pense, il existe une plus grande variété florale en ville, grâce aux différents parcs, qu’à la campagne où il y a un pic de floraison dans un lieu précis dans les zones de monoculture. Par ailleurs, les pesticides nocifs sont absents. »

« Nous avons une vraie chance à Lancy. C’est un quartier propice avec la présence de nombreux pommiers et de cerisiers. D’autant plus, que la ville est devenue la première commune suisse 100% bio. Notre rucher de Florimont est un miel local de qualité sans pesticides », résume le responsable du campus.

Quand pourrons-nous goûter le miel estampillé Florimont ?

Les premiers pots de miel ont été vendus au printemps dernier. Ils ont rencontré un succès fou auprès des employés qui ont apprécié son goût parfumé.
« On compte sur quatre à cinq récoltes par an, au printemps et à l’été, explique Virgilio Do Carmo. La quantité de miel produite est très aléatoire. Cela dépend de la météo et de la floraison. S’il pleut beaucoup les abeilles ne sortent pas. A l’Institut Florimont, la moyenne pour une ruche est estimée entre 15 et 20 kg mais peut être nulle si les conditions ne sont pas favorables (mauvaise météo ou colonie moribonde)». « Nous vous tiendrons bien sûr au courant », conclu Michel Zuccone.

Adresse

Institut Florimont
Avenue du Petit-Lancy 37
1213 Petit-Lancy
Suisse

Contact

T + 41 22 879 00 00
E reception@florimont.ch