Une école suisse bilingue ouverte au monde

Saint françois de sales

Saint François de Sales

Saint François de Sales est né en 1567, cinq ans après la mort de Calvin. Il a été ordonné évêque de Genève en 1602, trois jours avant la fameuse Escalade qui a marqué l’indépendance définitive de la ville face à Charles-Emmanuel, duc de Savoie. Il est mort en 1622 au retour d’une mission diplomatique.

François de Sales a vécu à une époque tourmentée sur le plan politique, religieux, social et économique et à été très marqué par son temps.

Les guerres européennes étaient source de misère, de violence et d’insécurité ; les chrétiens divisés s’entre-déchiraient pour imposer un seul modèle ; Galilée était condamné par l’Eglise ;­les petits et les pauvres étaient victimes d’enjeux qui les dépassaient.
Au sein de tous ces bouleversements un nouvel art de vivre se recherchait avec passion.

Juriste de formation, devenu prêtre et évêque, François de Sales traversa ces crises avec lucidité. La force de sa réflexion, son humanisme et son optimisme prirent source de façon concrète dans deux crises spirituelles majeures de sa jeunesse. L’une face à la liberté devant la volonté de Dieu sur la destinée humaine, l’autre face aux violentes tentations provoquées par les goûts et les plaisirs mondains du milieu étudiant.

Ebranlé dans les certitudes et les orientations qui lui étaient proposées, il a été amené à faire des choix personnels. Il trouva la ligne d’orientation fondamentale de sa vie dans la découverte du degré suprême de l’amour qu’il appelle «charité», «dévotion». Par l’éducation du cœur qu’il désigne comme le «sanctuaire» de l’être humain, «la cime de l’âme», il se forgea une vision de l’homme qui dépasse l’acquisition du savoir.

La force de son rayonnement spirituel tient au fait qu’il a rappelé la vocation de tout être humain à être saint et à vivre en présence de Dieu au sein de la vie familiale et sociale.

Son sens de la personne le conduisait vers tous. Il était sollicité par le pape, les évêques, les princes, les pauvres pour essayer d’ouvrir de nouvelles voies et dépasser les situations conflictuelles. Il a réuni des hommes de haute culture dans l’Académie Florimontane (d’où le nom de Florimont) en vue d’échanges ouverts et pour mettre les connaissances ainsi acquises au service de tous.

Sa connaissance du cœur humain a fait de lui un initiateur, un conciliateur, un directeur des âmes. Il est appelé le «Docteur de l’amour», l’ «aigle de la douceur», l’ «auteur de la paix».

Pour Saint François de Sales le respect des différences est indispensable pour qu’il y ait harmonie et unité.

procédure d’admission

consulter

Nos cursus

découvrir

Activités extra-scolaires

Explorer

Adresse

Institut Florimont
Avenue du Petit-Lancy 37
1213 Petit-Lancy
Suisse

Contact

T + 41 22 879 00 00
F + 41 22 792 09 18
E reception@florimont.ch